VOUS ÊTES AUTONOME: QUELLE RÉSIDENCE-RETRAITE EST FAITE POUR VOUS ?

Vous êtes jeune retraité, parfaitement autonome et vous envisagez d’emménager dans une Résidence retraite.

Quelles sont les questions à vous poser ?

La première chose, la plus importante et la plus difficile, c’est de vous confronter à vous-même et de vous regarder, vous et vos ancêtres, dans un miroir. Quels sont les antécédents familiaux qui ont emportés vos aïeux, quelle est l’espérance de vie de vos parents et de vos frères et sœurs, quels sont vos problèmes de santé, comment vous projetez-vous, médicalement parlant, dans le futur ?

Nous ne devinons pas l’avenir dans une boule de cristal et Nostradamus n’a aidé personne. Vous devez anticiper votre vieillesse et les problèmes de santé qui en résulteront. Par exemple, y a-t-il des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer parmi vos ascendants, voire d’autres maladies dégénérescentes et quelles sont vos chances d’en hériter? Aujourd’hui l’espérance de vie et la bonne santé permettent à une large population de profiter d’une vieillesse heureuse et active. Entrer dans une Résidence retraite à 70 ans vous garantit bien souvent une vie sereine pour les quinze prochaines années. Mais ensuite ? Et c’est ce point que je veux évoquer : vous devez planifier l’après bonne santé, l’entrée dans la vraie vieillesse dès aujourd’hui pour épargner à vos descendants de lourdes décisions, des choix difficiles et pour éviter un déménagement traumatisant à 90 ans. Pour être tranquille et vraiment en règle avec vous-même, je vous recommande de choisir dès le départ une Résidence retraite qui a une ou des unités de soins pour personnes en perte d’autonomie, c’est-à-dire démence ou handicap physique. Certaines Résidences retraite ont des unités de soins constituées de 10 à 30 chambres, de diverses tailles, et y obtenir une place est très difficile, avec des listes d’attente très longues. Sont prioritaires les résidents de la Résidence dont la santé se dégrade. Certaines ont même une unité de soins palliatifs sur place et vous serez d’accord que c’est être responsable que de penser dès à présent à sa propre fin de vie.

La deuxième question à se poser concerne le budget disponible. Une Résidence retraite coûtera toujours plus cher qu’un appartement dans un immeuble. Il y a du personnel médical disponible, une sécurité en cas de malaise, des services sur place comme la restauration, dépanneur, bureau bancaire, coiffeur, service religieux, et des animations, beaucoup d’animations. Plusieurs fois par semaine des navettes gratuites vous emmènent dans des centres d’achat et des excursions sont organisées en soirée ou dans la journée. Tout cela a un coût et c’est ce qui fait l’attrait de la Résidence retraite.

Par rapport au chapitre précédent, une chambre en unité de soin est également plus chère qu’un 3 ½ car d’une part tous les repas sont inclus, ainsi que des soins de bases et des suppléments sont facturés parfois concernant des soins supplémentaires. Une chambre de base dans une unité de soins sera facturée au minimum 3000$, voire 4000$. Si vous n’avez pas cette somme disponible et si votre famille ne pourra payer, il vous restera à déménager dans un CHSLD, et s’il y a urgence, ce sera l’hôpital d’abord puis le CHSLD ensuite quand une place aura été trouvée. Il vous faut donc planifier votre budget pour les trente prochaines années en prévoyant que le coût pourra doubler voire tripler.

Ensuite il ne vous reste plus qu’à décider du type de Résidence retraite et de la localisation. Voulez-vous des commerces de proximité compte tenu que vous ne garderez peut-être pas votre permis de conduire, désirez-vous cuisiner ou prendre tout ou partie de vos repas dans le restaurant de la Résidence ? Et à propos du sport, que diriez-vous d’un peu d’aquagym ou de pratiquer le golf en salle en hiver. Quant à votre animal domestique, souhaitez-vous le garder quitte à résider à un étage réservé et une terrasse serait-elle indispensable? Pour vos meubles, si aucune Résidence ne loue des appartements meublés, souvent les électro ménagers neufs sont fournis, ainsi que le câble de base, le téléphone interurbain, l’électricité et souvent l’air conditionné. Les options ne sont guère évolutives, il faut les prendre dès le départ.

Je le dis avec humour, pour vous faire sourire: choisissez une Résidence retraite qui vous ressemble, avec des jeunes ! À 70 ans, vous êtes alerte et de côtoyer des résidents de 90 ans va vous donner un coup de vieux. Vingt années d’écart à 20 ans, à 35 ou à 65, c’est toujours perturbant. Vingt années, c’est bien souvent la différence d’âge entre vous et vos parents et personne ne veut aller en Résidence retraite avec ses parents ! Que faire pour y remédier? Choisissez une Résidence récente et faites partie des premiers entrants qui vieilliront avec les murs, ou demandez à être dans une aile de la Résidence avec des personnes de votre âge. Une solution est de connaitre des résidents qui ont fait partie de votre cercle relationnel mais choisir une Résidence sur le seul critère que vous y avez déjà des amis n’est pas sans danger : partager des discussions et des rires avec des connaissances ne veut pas dire que vous partagerez leurs goûts en matière d’aménagement intérieur, de dépenses et d’activités. Aller en Résidence retraite ne vous impose pas de vivre avec des gens qui vont perturber votre santé mentale et physique. Dans une Residence retraite la vie sociale est importante, rien a voir avec les salutations de politesse dans un immeuble traditionnel. Vous devez rester vous-même avec des gens qui vous ressemblent.

Si de visiter des Résidences retraite agrémente vos loisirs, n’oubliez pas que ce que vous explorez aujourd’hui ne sera plus disponible dans trois semaines, et que prospecter des Résidences en construction ne vous donne pas l’ambiance que vous ne ressentirez qu’en croisant les locataires installés, vivant sur place depuis plusieurs mois. Ne vous précipitez pas sur des Résidences retraite qui n’ouvriront que douze à dix-huit mois plus tard. Préférez les valeurs sûres des Résidences que vous pourrez fréquenter en y allant prendre un verre à des heures différentes. Vous vous apprêtez à quitter une maison dans laquelle vous avez vécu une bonne vingtaine de printemps et vous choisissez un lieu de vie pour les 25 ou 30 prochaines années.

Faites le bon choix !

Assurez-vous de vous faire accompagner par un membre de la Coop jusqu’à la signature du bail dans une Résidence retraite.
Ce service gratuit vous évitera bien des soucis, grâce aux bonnes questions amenant les bonnes réponses.
De plus, à la signature du bail, la Coop vous offre un an d’adhésion gratuit !
C’est un beau cadeau de déménagement…

Vous pouvez rencontrer votre conseiller
Résidence-Retraite-Santé,
sur place à la Coop tous les jours de la semaine

(438) 979-2878
residencesante@gmail.com

HEURES D’OUVERTURE

En semaine 8:00 – 5:00
Samedi 8:00 – 12:00
Dimanche 8:00 – 12:00

  438 979-2878

ADRESSE

Articles récents

2018-07-27T15:05:38+00:00

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer